Jean-Vincent Placé : retraite forcée ou envie de faire autre chose ?

Jean-Vincent Placé agréssé

Violemment agressé en septembre 2017, Jean-Vincent Placé secrétaire a annoncé son intention de ne pas se représenter aux prochaines élections sénatoriales. Remise en question personnelle ou retraite forcée, chacun peut se faire son opinion sur le choix de l’ancien Secrétaire d’État chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification.

La nuit d’agression du sénateur J.V.P

Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 septembre 2017, Jean- Vincent Placé secrétaire a été agressé dans une rue parisienne, pourtant fréquentée, par trois individus qui ont tenté de lui arracher sa montre et son téléphone portable. Il s’est défendu vigoureusement mais l’incident l’a profondément marqué au-delà des blessures physiques. Est-ce la seule raison pour laquelle l’élu écologiste a réfléchi puis annoncé son retrait de la vie politique ?

Va-t-il abandonné son monde politique?

Son entourage le dit « touché », « inquiet ». L’agression, sa violence (il a encore des séquelles et des marques sur le visage) l’ont fait cogiter « sur la notoriété, les enjeux politiques, sur la sérénité qu’il doit à sa fille ».

Dès le mardi suivant, il a indiqué à l’AFP qu’il avait sincèrement envie d’abandonner le monde politique. « J’aime beaucoup la politique mais cette agression me fait réfléchir ». Quelques jours plus tard, il décide officiellement de ne pas se représenter aux élections sénatoriales.

Jean-Vincent Placé secrétaire s’était déjà confié au Figaro quelques temps auparavant sur son « blues », son questionnement sur son avenir et sa réflexion sur une éventuelle mise en retrait.

Jean-Vincent Placé – Un contexte politique difficile

Le contexte politique n’était pas forcément très favorable aux Verts et donc à Jean-Vincent Placé. Selon le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, Jean-Vincent Placé secrétaire a essayé mais aurait échoué. « Il s’est retrouvé très isolé (…) Et pourtant, il avait beaucoup d’amis » rapporte un membre de la liste PS des sénatoriales de l’Essonne.